Vendredi 10 juin 20h00 

Tract.png

S’il est un homme attachant dès le premier abord, c’est bien le compositeur Francis Poulenc. À quoi cela tient-il ? En premier lieu à sa faconde puis à son air à la fois débonnaire et distingué. C’est une personnalité franche et directe qui ne pratique pas la langue de bois. Il écoute, il analyse, il brocarde ou il encourage avec toujours beaucoup d’esprit, les artistes de son époque. Sa production d’articles et critiques en tous genres est presque aussi abondante que son catalogue musical.

Nous allons accompagner le compositeur à travers ses écrits et découvrir que de la personne privée à la personne publique et jusqu’au personnage de théâtre, il n’y a qu’un pas. Et pour nous aider à le franchir, il y a le style et quel style! Truculent, imagé, vert quelquefois, il nous entraîne à travers le dédale des souvenirs, chez de vieux domestiques des environs de Moulin, dans les salons privés de quelques excentriques, ou dans l’intimité d’éminents personnages publics tel Jean Cocteau. Quel régal d’écouter Poulenc nous raconter sa jeunesse ; Poulenc nous parler de sa mère excellente pianiste qui lui donne très tôt le goût de Mozart, Schumann et Chopin ; Poulenc jeune dandy fréquentant les guinguettes du bord de Marne où il croisa peut-être le jeune Radiguet et s’encanailla à chanter pour son plaisir les airs à la mode de Polin, Christiné ou de Mayol, l’entendre croquer les mondains et railler les laudateurs de la mauvaise musique dans des articles à l’emporte-pièce.

 

Chez lui, bien souvent, nous voyons le profane côtoyer le sacré et à un opus prêt. Son amour pour la littérature et la poésie fait de lui un homme très exigeant dans ses choix. Ses fidélités artistiques et notamment celles portées à Denise Duval et Pierre Bernac, ses interprètes de prédilection, nous donne à entendre ce que la complicité apporte à l’interprétation. Pour conclure, je dirais que son regard sur la musique en général et les compositeurs de son temps reste pour nous, mélomanes d’aujourd’hui, une source inépuisable de jubilation.

du 19 au 23 juillet 

JPR_2022_V2.png

Exigeante et populaire, voilà en deux mots l’objectif de la quatrième édition des Journées du Piano Romantique. Journées un peu folles où la musique classique descend dans la rue pour aller à la rencontre de tous les publics. Pendant une semaine, les concerts se déploieront essentiellement dans l’espace public pour que les habitants n’aient pas de porte à pousser, que les générations et les milieux culturels se confondent. En donnant cette année à la jeunesse une place prédominante nous sommes convaincu que nous construisons le public de demain.

Concerts scolaires

Les Journées du piano Romantique

Vendredi 1 octobre 14h00

Auditorium Jean Poulain

Ma mère l'Oye au pays des contes

Vendredi 26 novembre 20h00

CSC Chaillon sur Loire
 

Mozart l'Éternel

Vendredi 9 décembre 10h00 et 14h00

Auditorium Jean Poulain

Ma mère l'Oye au pays des contes

Vendredi 4 février 10h00 et 14h00

Auditorium Jean Poulain

Je me souviens de Schubert

Vendredi 1 avril 14h00

Auditorium Jean Poulain

J'écris ce qui me chante

Jeudi 9 juin 14h30

Auditorium Jean Poulain

les artistes invités

Atelier.heic

ATELIER DE RESTAURATION DE PIANOS

BUREAU AUTREMENT CLASSIQUE

46, rue de la Liberté 45250 Briare

 

 

Les 160 pianos Érard, Pleyel et Boisslot de la collection Jean-François Tobias sont hébergés gracieusement par la mairie de Briare. 

Les pianos que vous verrez et entendrez lors des concerts de la saison proviennent de cette collection.

devenir Adhérent

Merci pour votre envoi !